Des constructions sans déchets

08/06/2020

En Norvège, l’enseigne Optimera, associée à des entreprises de construction, de recyclage et de recherche, travaillent à la mise en place d’une nouvelle norme sur les chantiers de construction. Objectif ? Zéro déchet !

Le projet de recherche norvégien ConZerW, réunit l’enseigne de Saint-Gobain, Optimera, le groupe de développement de projets et de construction Skanska, l’entreprise de gestion des déchets et de recyclage Norsk Gjenvinning, ainsi que des chercheurs de l'institut indépendant SINTEF (Fondation pour la recherche scientifique et industrielle). Dans le cadre de l'approche ambitieuse de la Norvège en matière d'environnement et de durabilité, et du "Green Deal" de l'Union européenne, ce projet vise à développer tous les moyens nécessaires pour réduire les déchets de chantier. L'objectif à long terme étant zéro déchet sur les chantiers de construction norvégiens.  

Le recyclage des déchets est un réel défi pour le secteur du bâtiment et l’environnement. En 2018, 1,82 million de tonnes de déchets de construction, de rénovation et de démolition ont été produites en Norvège. Cela représente jusqu'à 60 kg de déchets par mètre carré pendant la construction*.

Le programme ConZerW souhaite donc développer une gamme d'outils pour soutenir les professionnels à chaque étape du processus de construction, de la commande au recyclage en passant par l'installation, comme par exemple des systèmes d’analyse des flux de matériaux et des chaînes de valeur. Le projet vise également à accroître la collaboration entre les constructeurs, les fournisseurs de matériaux et les services de recyclage. Enfin, ConZerW étudiera l'augmentation du taux de matériaux collectés pour la fabrication de nouveaux produits, en particulier pour le gypse.

* Data: Norsk Gjenvinning

Le saviez-vous ? 

Saint-Gobain Glass France recycle déjà 75 000 Tonnes de calcin externe par an pour ses floats. C’est l’équivalent des émissions annuelles de 17 000 voitures particulières. En 2019, grâce à la signature de 6 partenariats (Lire l’article sur Skyline) avec des démanteleurs, nous avons également pu recycler le verre d’environ 5 000 fenêtres en fin de vie.