Direction de la Performance Distribution, 2 ans après : le bilan

07/12/2020

Patrice Richard, Président de SGDB France & Directeur Performance Distribution, à l’occasion du deuxième anniversaire de la Direction de la Performance Distribution, a participé à une interview croisée avec David Molho, Directeur Général de Saint-Gobain dans les pays nordiques et baltes. Un échange de points de vue qui a permis de dresser un premier bilan et d’ouvrir des perspectives.

Quels étaient les enjeux de la Direction de la Performance Distribution lors de sa création ? 

"Partager encore mieux les meilleures pratiques et contribuer à définir de meilleures stratégies"

Patrice Richard : La Direction de la Performance Distribution est apparue lors de la mise en œuvre du programme Transform&Grow, qui privilégie une organisation géographique des métiers de Saint-Gobain. La feuille de route tenait en deux points essentiels : partager encore mieux les meilleures pratiques et contribuer à définir de meilleures stratégies, avec un accroissement de la veille concurrentielle et des tendances du marché.

Quels sont les apports de la Direction de la Performance Distribution au marché ? Au groupe Saint-Gobain ? 

Patrice Richard : Nous apportons à nos clients ce que la distribution fait de mieux dans le monde : une excellente logistique souvent inspirée des enseignes Dahl (Suède) et Optimera (Norvège), des outils digitaux puissants, ou encore l’utilisation de la data. Le groupe Saint-Gobain en retire une plus grande assurance dans la façon d’appréhender le monde digital.

"La distribution sera un des moteurs du groupe en matière de développement durable"

David Molho : L’activité de la distribution “tire” tout le groupe Saint-Gobain sur de nombreux sujets : comme vient de le citer Patrice, la logistique et le digital, mais aussi la préfabrication. De plus, elle sera un des moteurs du groupe en matière de développement durable, notamment sur le transport ou les analyses de cycle de vie.

Nos collaborateurs sont en contact quotidien avec nos clients : nous apportons au groupe cette connaissance intime de nos marchés, de nos clients et de leurs besoins. 

Dans quels domaines la distribution joue-t-elle un rôle d’éclaireur sur les marchés ?

David Molho : Effectivement, la distribution se confronte aux changements avec parfois un temps d’avance. La préfabrication et la ventilation sont deux domaines dans lesquels la distribution, dans les pays nordiques mais aussi en Angleterre et en France, fait figure de “trendsetter”. Il y a aussi toute la partie recyclage sur chantier, en France notamment. 

Avez-vous identifié des synergies au sein de la Direction de la Performance Distribution ? 

Patrice Richard : L’utilisation de la data, la logistique, le merchandising des libre-service et des expositions, la stratégie : tout peut être objet de partage de savoir-faire. Trois exemples : l’internet des objets initié par le Danemark, le savoir-faire expo qui est un domaine d’expertise de l’enseigne suisse Sanitas Troesch, ou encore celui de POINT.P dans les libre-service.

David Molho : J’ajouterai le partage de bonnes pratiques commerciales et organisationnelles liées à la Covid, notamment les adaptations effectuées dans les points de vente, et la manière d’interagir avec nos clients via le digital. 

Justement, ces synergies peuvent-elles permettre de mieux appréhender la crise sanitaire, ou d’accompagner les relances ?

Patrice Richard : Le digital, notamment l’e-commerce, a effectivement permis de maintenir la relation avec le client dans les pays qui ont subi le confinement.

"Notre sujet principal, c’est la mise en œuvre des ambitieux plans climat, auxquels toutes nos équipes contribuent."

David Molho : Dans les pays nordiques, les plans de relance ont bénéficié à d’autres secteurs que la construction, qui ne s’est pas arrêtée.

Notre sujet principal, c’est la mise en œuvre des ambitieux plans climat, auxquels toutes nos équipes contribuent. Parce qu’avec ou sans Covid, la planète doit tourner. Les pays nordiques sont vraiment en pointe sur le “green shift”.

Comment la distribution contribue-t-elle à la nouvelle raison d’être de Saint-Gobain, “Making the world a better home”, lancée en septembre dernier ? 

David Molho : Tout d’abord, la distribution a participé à l’élaboration de cette raison d’être, qui a été très bien reçue et très vite adoptée à tous les niveaux. Les équipes se sentent concernées, car elles voient que leur activité au quotidien s’inscrit dans ce cadre.

"La distribution se trouve au cœur de la raison d’être de Saint-Gobain"

Patrice Richard : La distribution se trouve au cœur de la raison d’être de Saint-Gobain : nous apportons au marché des solutions permettant de traiter tous les aspects qui y contribuent. Nous cristallisons les énergies de tous nos fournisseurs ; nous permettons à Saint-Gobain de diffuser ces solutions grâce à nos réseaux de points de vente, un tous les 9 km en moyenne en France.

Quelle est la feuille de route de la Direction de la Performance Distribution pour les prochaines années ?

David Molho : La feuille de route initiale reste d’actualité : aider les business units à accélérer leur développement, partager les bonnes pratiques, réfléchir ensemble et entre experts à des sujets communs.

Patrice Richard : Je vois deux tendances fortes. Tout d’abord, les enjeux globaux de notre monde impactent directement la distribution : l’environnement au sens large, des exigences croissantes sur le confort ou la santé, une capacité d’insertion et de formation sur nos territoires. Ensuite, nous n’avons pas à craindre les acteurs purement digitaux si nous faisons bien notre travail : le pricing, l’information produit, un dispositif multicanal, la qualité de nos points de vente qui sont le troisième lieu de vie de nos clients professionnels, ou encore la livraison sur des chantiers complexes.

Source