Home : Dans un monde plus solidaire et équitable

Mieux habiter le monde, c’est garantir à chacun de ses habitants, où qu’il vive, un accès plus équitable à la santé, à l’éducation et au logement. Pour être efficaces, ces actions doivent être menées en concertation, ajustées aux besoins réels des communautés locales et pensées sur le long terme. Associations, entreprises, acteurs de terrain : rencontre avec ceux qui travaillent à faire bouger les lignes.

Documentaire

Aujourd’hui, comment les entreprises peuvent-elles être solidaires des communautés locales et des ONG ? Quelles formes cet engagement peut-il prendre sur le terrain ? Pour le savoir, nous sommes allés aux États-Unis, en Inde et en Afrique du Sud.





Tribune

« Les entreprises sont des partenaires clés du développement local, en appui des communautés et associations de terrain. »


 

« Ensemble, les associations, communautés locales et entreprises peuvent relever certains grands défis de l’humanité, comme la lutte contre la précarité de l’emploi et l’insertion professionnelle des jeunes sans formation ou sans emploi. Les entreprises ont la capacité de tirer les associations vers le haut : elles connaissent nos terrains d’action – ce sont leurs marchés – elles sont connectées aux acteurs clés de l’écosystème et elles ont à cœur de poursuivre une activité durable. Pour en décupler l’impact, l’enjeu est d’instaurer des partenariats gagnant-gagnant, d’égal à égal. Associations et entreprises identifient ce qu’elles ont en commun (une zone géographique ou un secteur par exemple) et ce qui peut les unir dans la durée, une stratégie convergente – conquérir de nouveaux marchés pour l’entreprise ou toucher un plus grand nombre de personnes pour l’association. Complémentaires dans leurs savoir-faire et leur compréhension du développement local, elles ont besoin les unes des autres pour avancer. Par exemple, pour l’entreprise, donner l’opportunité à ses salariés de s’impliquer dans une initiative qui a du sens, et pour l’association, trouver les compétences techniques et rares d’un secteur en expansion. L’apport financier reste crucial, car il constitue un effet de levier pour mobiliser plus largement d’autres fonds. Mais les entreprises ont d’autres moyens d’action puissants. Elles sont ainsi à même d’innover et de prendre plus de risques en s’engageant dès la phase pilote, comme l’a fait le Groupe Bonduelle, avec lequel nous avons co-construit un partenariat très innovant au Cameroun, pays de production majeur pour le Groupe. Cette initiative, entièrement tournée vers la création de valeur au niveau local, a ouvert aux petits agriculteurs de nouveaux débouchés et leur a permis de développer une filière d’approvisionnement en circuit court. Par ailleurs, l’expertise des entreprises est un gage de rigueur et de professionnalisme pour l’association, et leur notoriété permet de mobiliser les autres acteurs essentiels. C’est pourquoi, pour relever ces défis gigantesques, connecter associations, entreprises et communautés locales reste un challenge majeur : il est indispensable d'apprendre à mieux nous connaître et nous comprendre. » 






Pour les entreprises, les enjeux du mécénat dépassent désormais ceux de la simple responsabilité sociale. Investies dans un projet sociétal commun, elles cherchent de nouveaux moyens pour accroître leur impact positif en s’appuyant sur les équipes au plus proche du terrain.



Le point de vue

« Pour mener des actions sociétales efficaces, il est nécessaire de s’appuyer sur les compétences et les réseaux locaux. »





Comment les entreprises peuvent-elles contribuer aux enjeux sociétaux ? 

Accompagner les personnes fragiles vers plus d’autonomie implique de les aider en respectant leurs attentes spécifiques et le contexte particulier dans lequel elles évoluent. Les entreprises, comme Saint-Gobain, ont de nombreux atouts pour poursuivre cet objectif : une structure locale propre à identifier ces différents types de fragilité et à y répondre parfois, des implantations dans des territoires variés et des équipes en prise avec la vie quotidienne des communautés. Cela s’applique particulièrement aux métiers de la construction, dans lesquels la question du logement est abordée sous tous ses aspects, notamment social. Nos équipes sont en mesure de contribuer de multiples façons, par exemple, en proposant des formations professionnelles de qualité pour un secteur du bâtiment qui recrute un peu partout dans le monde une main d’œuvre qualifiée.

 

Pourquoi le Groupe a-t-il choisi de s’appuyer sur les compétences locales pour déployer ses projets ?  

Cette volonté de contribuer aux enjeux sociétaux est inscrite dans la culture du Groupe. Nos actions sont structurées en plusieurs thématiques. Pour chacune, nous travaillons avec des experts qui partagent nos valeurs. Lorsqu’il s’agit de causes mondiales, nous collaborons avec les institutions et organismes internationaux. Lorsqu’il s’agit de besoins plus spécifiques, nous nous appuyons sur les acteurs de terrain. Nous faisons de même en interne sur des programmes RH comme ceux défendant l’inclusion et la diversité. Pour lutter contre les stéréotypes et les biais culturels locaux, les responsables, dans chaque pays, adoptent leur propre plan d’action car ils sont les plus aptes à identifier les leviers efficaces et ainsi, contribuer aux objectifs communs du Groupe. De même, pour le déploiement de notre programme CARE by Saint-Gobain dans le monde entier, nous nous sommes appuyés sur les attentes et les compétences locales. Nos 170 000 collaborateurs auront tous accès à l’ensemble des prestations à fin 2022, mais certains pays commenceront par l’une ou l’autre des garanties. Dans certaines régions, les réseaux médicaux sont peu développés et notre programme contribue à l’amélioration de l’offre. Nous espérons que cela bénéficiera aux communautés locales au-delà de nos collaborateurs.

 



Quel est le rôle joué par la Fondation Saint-Gobain ? 

Avec la Fondation, nous contribuons en finançant des projets locaux d’insertion ou d’amélioration du logement à destination des personnes en situation d’exclusion. Certains de nos salariés sont déjà engagés dans des associations, d’autres souhaiteraient le faire. Dans les deux cas, la Fondation et le Groupe peuvent les soutenir pour une cause qui leur tient à cœur. Convaincus que le bénéfice ne vient pas uniquement de l’aide apportée, mais de la richesse de la rencontre avec l’Autre, nous continuerons à inciter nos collaborateurs à s’engager localement. 



Individus, société civile, grandes entreprises : la prise de conscience accrue des grands enjeux auxquels l’humanité fait face, comme la lutte contre le changement climatique, la pauvreté ou l’exclusion, a donné un nouvel écho aux actions des ONG. Elles se mobilisent donc autant pour trouver des solutions immédiates que pour pérenniser ces progrès.





Ils l'ont fait

« Le développement durable consiste à donner aux communautés locales les compétences nécessaires pour entretenir leurs infrastructures sur le long terme. » 



« Nous travaillons auprès des familles afin de les soulager du fardeau de la pauvreté en améliorant leur logement. La maison est à la base de tout développement social : les familles y vivent et y interagissent. Elle a également un impact profond sur leur santé et leur bien-être. Nos bureaux jouent un rôle actif dans le monde entier, en identifiant et en sélectionnant des projets. Chaque projet est adapté à un pays ou un lieu spécifique en fonction des besoins locaux. Les communautés et les bénéficiaires s’impliquent et contribuent dès le début du projet. Les familles peuvent donner de leur temps en bâtissant directement leur maison, ou nous paient pour le temps passé, ce qui nous permet d’aider à terme d’autres personnes dans le besoin. Nous privilégions l’approche qui consiste à « aider les familles à s’aider elles-mêmes », car elle présente de nombreux avantages. Lorsqu’une famille apprend de nouvelles compétences, elle se sent capable de changer de vie. 



Nos efforts sont financés par les politiques philanthropiques de certains gouvernements et les dons réalisés par des entreprises, des fondations ou des personnes. Il peut notamment s’agir de dons de produits de la part d’entreprises du secteur de la construction. Nous nous efforçons de diffuser les compétences et les connaissances de ces dernières en matière de normes de construction et de produits innovants, afin de mettre en œuvre des solutions de meilleure qualité, plus économiques et plus écologiques. Nous les aidons également à adapter leurs produits (briques, matériaux de sol ou panneaux solaires innovants, par exemple) aux besoins des personnes que nous souhaitons aider. Nous sollicitons les institutions bancaires ou de microfinancement afin que ces produits soient abordables pour les familles à faible revenu. 



Selon l’ONU, 1,6 milliard de personnes dans le monde vivent dans des logements inadéquats. Les problématiques sont multiples, parmi lesquels le changement climatique et l’urbanisation galopante. Pour la première fois de l’histoire, les villes comptent plus d’habitants que les campagnes. Dans une optique de gestion de ces questions sur le long terme, de nouveaux partenariats sont nécessaires entre sociétés, ONG, universités et chercheurs, qui doivent s’exprimer d’une seule et même voix et créer des lois et politiques mieux adaptées. Le développement durable ne concerne pas uniquement les matériaux et la construction : il consiste également à former les communautés de manière à ce qu’elles tirent avantage de ces installations sur le long terme. Par exemple, quand Habitat for Humanity pose une conduite ou installe un point d’eau, nous mettons également en place une structure de propriété et nous formons les communautés locales à son entretien. Il est important de bâtir une organisation et un environnement autour de ces installations : les bénéficiaires apprennent à payer pour les services et à assurer l’entretien, et les revenus générés par ces petites entreprises sont ensuite réinvestis dans le développement de la communauté.»





Sur le terrain, les urgences ne manquent pas. Parmi elles, l’éducation et la santé figurent parmi les priorités, notamment pour les enfants. Plongée, en images, dans les actions menées en Inde.





En images