Inauguration d'un nouveau four en Chine

16/07/2020

Faire évoluer nos procédés de fabrication pour limiter notre impact environnemental. C’est le défi relevé par l’usine de Kunshan qui vient d’inaugurer un nouveau four permettant d’économiser près de 35% d’énergie.

Inauguration d'un nouveau four en Chine

Après 8 ans d’activité, le four du site de Kunshan, en Chine, a dû être complétement reconstruit. Pour cette rénovation, l’usine, qui fabrique du verre borosilicate destiné à l’électroménager (four, micro-ondes, machine à laver), a choisi de s’équiper d’un nouvel outil de production plus durable. Grâce à de nouvelles technologies, le four a un meilleur taux de rendement de chaleur et, surtout, consomme 35% d’énergie de moins que la précédente installation. Autre caractéristique : le système d’oxycombustion qui remplace l’air, utilisé lors de la fusion du verre, par de l’oxygène. Les fours traditionnels de verre float utilisent l’air comme comburant (se dit d'un corps qui, en se combinant avec un combustible, opère la combustion de ce dernier). L’air contient environ 21 % d’oxygène et 79 % d’azote. Or, l’azote est inutile dans le processus de combustion et produit des oxydes d’azote (NOx) à haute température. Ainsi, le recours à l’oxygène pur à la place de l’air réduit l’énergie nécessaire à la combustion (plus besoin de chauffer l’azote) et empêche également la formation de NOx. Ce procédé permet donc de réduire significativement les émissions de CO2.