Comment l’efficacité énergétique favorise la transition écologique

Les économies d’énergie sont l’un des objectifs prioritaires de lutte contre le réchauffement climatique et de la transition énergétique. Les bâtiments représentent d’ailleurs à eux seuls 35 % de la consommation énergétique mondiale et 39 % des émissions de dioxyde de carbone.

Rendre le secteur de la construction plus durable est un enjeu crucial pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat : si elles sont mises en œuvre à l'échelle mondiale, les mesures en faveur de l’'efficacité énergétique dans le secteur de la construction pourraient permettre de réduire les émissions de CO de 5,8 Gt d'ici 2050, soit une diminution de 83 % des émissions de gaz à effet de serre. Comment atteindre ces objectifs ?

Cela peut par exemple passer par une approche « fabric first », c’est-à-dire une conception qui consiste à maximiser les performances, notamment énergétiques, des composants et des matériaux qui constituent le bâtiment dès le départ. Une approche défendue par Saint-Gobain.

En développant des vitrages à faible émissivité et des solutions performantes d’isolation à fort contenu recyclé ou biosourcé qui réduisent significativement les transferts de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur, Saint-Gobain contribue à la conception de nouveaux bâtiments dont les besoins énergétiques pour le chauffage ou le rafraîchissement sont réduits au minimum.

En parallèle, Saint-Gobain prône le développement d’un chantier plus respectueux. Pour cela, nous créons des matériaux capables de répondre à onze étapes structurantes dans la vie d’un chantier afin d’améliorer l’efficacité énergétique finale de ce dernier. Cloisons légères en plaque de verre, système de ventilation double flux, tri et réutilisation des déchets… la nature des matériaux, qu’ils soient circulaires ou pensés pour leur efficience énergétique, favorise une construction durable.