Quand les matériaux visent le 0 émission

Selon le Programme des Nations unies pour l’environnement (UNEP), pas moins de 39 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO) proviennent de la construction de bâtiments. Heureusement des solutions existent. On vous dit tout.

L’augmentation des besoins générée par le secteur de la construction nécessite de « réduire agressivement la demande énergétique dans l’environnement bâti » de façon « urgente » souligne l’ONU. Pour y parvenir, l’organisation internationale préconise notamment la mise en œuvre de « stratégies de matériaux qui réduisent les émissions de carbone sur le cycle de vie » des bâtiments.

L’utilisation de matériaux à faible empreinte carbone et d’énergies décarbonées s’érige donc en impératif pour le secteur afin qu’il tende vers plus de durabilité. Et c'est au stade de la conception qu'il est le plus facile de réduire le carbone incorporé, en particulier dans la structure du bâtiment, qui représente 30 à 64 % de ce type de carbone.

Innover pour réduire cette empreinte est un des objectifs primordiaux de Saint-Gobain. Pour y parvenir, Saint-Gobain augmente notamment la part de contenus recyclés dans ses produits avec des procédés innovants voire inédits. En témoigne la prouesse technique de la première production zéro carbone de verre plat. Une première mondiale qui a permis l’économie de 1 020 tonnes d’émissions de CO et évité l’utilisation de 2 400 tonnes de matières premières vierges, grâce à un procédé utilisant 100 % de calcin (verre recyclé). Autres exemples : la fabrication d’une laine de verre avec 59 % de contenus recyclés ou des mortiers conçus à partir de matériaux recyclés en lieu et place du ciment. Autant d’innovations qui œuvrent toujours plus pour la durabilité de nos bâtiments.