Renaud CLERC

Renaud CLERC

Né le 1er Mai 2001 (22 ans) à Albi (Tarn 81).

DISCIPLINE :

Para athlétisme (1 500 mètres catégorie T37).
Club : ECLA Albi Structure d’entrainement : INSEP.

PALMARÈS :

  • 2023 : 8ème de la finale aux Championnats du Monde de Paris
  • 2021 : Médaillé de bronze aux Championnats d’Europe de Bydgoszcz.

Renaud Clerc a fait d’un handicap de naissance une force qui le pousse à se fixer des objectifs ambitieux. Il est aujourd’hui para-athlète de haut niveau rêvant d’une médaille aux Jeux Paralympiques et étudiant en Master Affaires Publiques à Science Po Paris.

Grands sportifs, les parents de Renaud lui transmettent dès son plus âge le goût du sport et celui de la compétition : ski, escalade, rugby et kayak au collège. En kayak, qu’il pratique avec les valides, il côtoie le haut niveau, connait les longues heures d’entrainement et l’adrénaline de la compétition. Il a soif de victoire, de médailles et rêve des Jeux.

Très vite, Renaud rêvera des Jeux paralympiques. À 16 ans, il rejoint l’Equipe de France d’athlétisme handisport. Après un rapide passage sur 200 et 400 mètres, le jeune albigeois se spécialise sur 1 500 mètres. Il passe à seulement une seconde d’un voyage au Japon pour disputer les Jeux Paralympiques de Tokyo en 2021. Aujourd’hui il est l’un des huit meilleurs mondiaux dans sa catégorie, et il est proche de décrocher son ticket pour les Jeux Paralympiques de Paris 2024. Si le jeune étudiant a priorisé ses études en début d’olympiade, 2024 sera une année dédiée à son ambition paralympique. Pour réussir, il a fait le choix de s’entrainer à l’INSEP, structure nationale qui accompagne l’excellence du sport français. Un atout supplémentaire pour changer la donne.

 

 

Mon handicap, je le vis depuis ma naissance. J’ai toujours voulu prouver, que malgré lui, je pouvais changer la donne et faire aussi bien sinon mieux que les autres.
C’est valable sur un terrain de sport comme dans une salle de classe. L’année dernière je me suis beaucoup investi dans mes études à Science-Po et je n’ai pas été épargné par les blessures.
Depuis l’été je reviens bien, avec l’ambition de basculer en mode Jeux Paralympiques très vite, très haut et très fort !

Suivez l’aventure de Renaud vers Paris 2024