Saint-Gobain réinvente la terre

09/09/2020

Saint-Gobain Distribution Bâtiment France et l’entreprise Norper se sont associés pour mettre au point un nouveau système de construction alliant terre crue et terres d’excavation. Un grand pas vers la construction durable.

Innover dans les pratiques et les techniques de construction est aujourd’hui indispensable pour créer un modèle de bâtiments et de villes plus durables, plus respectueux de l’environnement. Aussi, Saint-Gobain Distribution Bâtiment France et l’entreprise Norper se sont associés pour mettre au point un nouveau système de construction, en rupture totale avec les procédés existants. Ce mode constructif, utilisant terre crue et terres d’excavation, possède de nombreux atouts : inertie thermique importante, hydro-régulation performante, isolation acoustique efficace…. Il apporte également une réponse aux enjeux d’économie circulaire tout en optimisant la logistique des chantiers.

Histoire d’une rencontre

Saint-Gobain Distribution Bâtiment France est engagé depuis plusieurs années auprès de l’Établissement Public d’Aménagement Euroméditerranée (EPAEM) au travers d’une convention destinée à multiplier les initiatives d’open innovation pour développer la ville méditerranéenne durable de demain. En effet, le « permis d’expérimenter », qui facilite la réalisation de projets de construction et favorise l’innovation, rendu possible par la « loi confiance », permet l’émergence de nouvelles réflexions dans de nombreux domaine dont le bâti. L’expérimentation de la terre crue, comme nouveau matériau de construction écoresponsable et prochaine ressource maîtresse des futurs projets de construction durable, en est un des projets phares. A la recherche d’un partenaire afin de mettre au point ce nouveau matériau à base de terre, Saint-Gobain Distribution Bâtiment France s’est rapproché de l’entreprise familiale Norper, spécialisée dans la projection de béton décoratif.

La terre d’excavation, un matériau recyclé comme nouvelle ressource

Ressource naturelle considérée comme un déchet de chantier, la terre crue est présente sur l’ensemble du territoire national. Son utilisation comme matériau recyclé est aujourd’hui de plus en plus indispensable à l’heure où les carrières de calcaire font face à une pénurie de granulats.

Renvoyant à un savoir-faire ancestral, elle possède de nombreux atouts permettant de construire des bâtiments à faible coût, respectueux de l’environnement. Avec une inertie thermique importante, elle permet d’emmagasiner la chaleur et possède un système hydro-régulateur performant. Parallèlement ses performances d’isolation acoustique en font un élément idoine dans un contexte urbain dense.

Un procédé unique signé Norper

Norper a conçu un béton naturel allégé projeté adapté à la RE 2020, à base de terre dit « de site », de terre d’excavation ou de déchet de carrière, ne comprenant pas de liant ciment.

La mise en œuvre de ce procédé comporte plusieurs étapes :

  • La préparation de la terre

Une première étape consiste en la calibration de la terre de site afin d’obtenir une terre présentant la taille souhaitée. Pour ce faire, la terre est passée dans une cribleuse dans laquelle elle est tamisée avant d’être récupérée dans un bac.

Une fois criblée et calibrée, la terre peut être mélangée avec différents composants parmi lesquels du gravier et des fibres naturelles (chanvre, cosses de riz de Camargue…).

  • La fabrication du béton naturel de terre

La préparation de la formulation se fait ensuite selon les étapes suivantes : 

• Incorporation de la terre de site calibrée dans la cuve de malaxage,

• Incorporation du Gravier,

• Incorporation de la fibre naturelle (chanvre ou balle de riz ou autre),

• Incorporation de l’eau par le système volumétrique de la machine,

• Incorporation des liants (n’intégrant pas de ciment),

• Malaxage plus long (3 à 5 mn) afin d’obtenir une consistance onctueuse du béton.

Le béton de site est prêt à être projeté.

  • La projection du béton naturel de terre

En amont de la projection, plusieurs opérations sont réalisées :

• La mise en place de la pompe à vis en lien avec la cuve de malaxage et des différents tuyaux associés.

• La mise en place de la lance à projeter et de la buse associée d’une section adaptée.

• La projection du béton naturel de terre de site s’effectue sur des cadres en structure bois avec un fond en panneau de contreplaqué OSB vissés sur la structure en bois et une grille métallique type treillis soudé positionnée à mi-cadre pour permettre l’incorporation d’éléments traditionnellement utilisés dans les métiers du bâtiment.

• La projection est réalisée en deux couches successives de 7 à 8 cm. Le délai de recouvrement entre les deux couches est de 30 mn (pour des panneaux plus grands comme en chantier, ce temps de recouvrement devra être rallongé à 1 à 2 heures). Le panneau obtenu présente une tenue parfaite et sa finition peut être réalisée simplement dans la continuité (règle, taloche, truelle, etc.)

Le liant qui permet de projeter et de figer la terre comme matériau de construction a fait l'objet d'un dépôt à l'INPI au nom de Norper.

Ce procédé permet de réaliser également des voiles béton, des dallages et chappes, des prémurs, des parpaings…

Répondre aux enjeux d’économie circulaire

Ce nouveau mode constructif est une parfaite illustration d’un projet répondant aux enjeux d’économie circulaire.

En effet, 98 % du panneau est issu :

◦ de terres d’excavation issues de chantiers locaux,

◦ de déchets industriels (laitier de haut fourneau, déchet issu de la fabrication de l'acier…),

◦de déchets biosourcés sélectionnés en fonction des régions (en PACA, par exemple, cosses de riz de Camargue), terre (déchet géo sourcé),

◦ de bois de construction issu de la filière locales pour le cadre…

Formation et savoir-faire

Ce projet, avec l’apport d’un réseau de projeteurs et de 22 formateurs agréés (certification Datadock), permet une approche systémique valorisant toute une filière artisanale.

A terme, dans le cadre de l'accompagnement que Saint-Gobain Distribution Bâtiment France apporte à ses clients professionnels et au soutien de l'activité, le sujet de la formation par l'intermédiaire des CFA sera la prochaine étape.

Des projets programmés

Eiffage et Euroméditerranée sont sponsors du projet dans le cadre de la réalisation de deux immeubles au sein du territoire Euroméditerranée. Un groupement de partenaires soutient cette innovation : CEMEX, Ginger, Bessis…

Différents projets pourraient voir le jour :

• 2 immeubles construits par Eiffage sur le territoire Euroméditerranée,

• Le nouveau dépôt de La Plateforme du Bâtiment à Nanterre.

Crédit photo : ©Joseph Melun.