Découvrez la magie du verre soufflé Saint-Just

Née il y a 189 ans, la Verrerie de Saint-Just s'est associée dès 1921 au Groupe Saint-Gobain et détient un savoir-faire unique dans l'art du verre soufflé, transmis de génération en génération. Aujourd’hui, elle est en Europe le fournisseur de référence des verres et des vitraux pour les bâtiments anciens.
Industrie
Réalisation
Toutes les stories
Des verres soufflés exceptionnels pour sublimer les surfaces
Allier la tradition à la modernité
La Verrerie a fourni des vitres aussi bien pour le Château de Versailles ou l’Ecole française de Kyoto, des demeures ou chaumières anciennes de toutes les régions. Elle a également produit le verre pour les vitraux de Matisse, Chagall, Rouault, Miró ou Léger. Aujourd’hui, ses solutions techniques permettent de concilier sécurité, environnement, économies d'énergie, efficacité et esthétique.

Le saviez-vous ?

La Verrerie de Saint-Just est la plus ancienne au monde à souffler du verre, ensuite aplani pour des applications architecturales.

Fondée en 1826 à Saint-Just Saint-Rambert, la Verrerie de Saint-Just est filiale de Saint-Gobain depuis 1921, détenue par le Groupe à 100% depuis 1961 et Entreprise du Patrimoine Vivant depuis 2007. Elle a eu le grand bonheur de travailler avec les plus grands maîtres-verriers et les artistes les plus éminents ayant réalisé des vitraux. Citons en quelques-uns déjà disparus dont les œuvres de verre rayonneront encore lors des siècles à venir: Marc Chagall à Reims, Metz, Jérusalem, New York ou Zurich, Henri Matisse à Vence, mais aussi Fernand Léger à Caracas, Georges Braque à Varengevile-sur-Mer, Georges Rouault au Plateau d’Assy, Léonard Foujita à Reims, Joan Miró à Senlis et à la Fondation Maeght, et bien d’autres encore.

La Verrerie de Saint-Just bénéficie également d’une renommée mondiale pour la restauration des vitres des monuments anciens. Aujourd’hui, les nouvelles solutions techniques permettent à la Verrerie de proposer, pour une chaumière de Normandie comme pour les plus prestigieux monuments historiques de France et de l’étranger, des solutions alliant le savoir-faire d’antan aux performances technologiques modernes, au moyen de doubles vitrages ultra-fins ou de verres feuilletés réduisant les effets nocifs des rayons UV. L’occasion pour la Verrerie de profiter de tout le savoir du Groupe Saint-Gobain, leader mondial de l’habitat, dans le domaine de l’isolation thermique du bâtiment.  

La Verrerie de Saint-Just fête cette année ses 150 ans de verre soufflé architectural, alors que Saint-Gobain, sa maison-mère, célèbre ses 350 ans. Il y a trois siècles et demi, Saint-Gobain est né par la volonté du Roi-Soleil de battre en brèche la suprématie de la République de Venise sur le marché des miroirs en Europe, et c’est à la Verrerie, héritière de ces traditions verrières, qu’ont été produites les vitres pour Versailles après la grande tempête de 1999. De la même manière, de grands maîtres-verriers et artistes, originaires de Venise et d’Italie, comme Alessandro Diaz de Santillana, petit-fils du fondateur d’une illustre maison de Murano, travaillent aujourd’hui en partenariat avec Saint-Just ou lui achètent son verre plat. 

Les artistes et designers, Philippe Starck et Peter Marino, ont utilisé pour leurs créations les verres de couleur Saint-Just  dans le Showroom Baccarat à Paris et la maison Louis Vuitton à Shanghai. La Verrerie réalise aussi de superbes verres soufflés, que l’on peut admirer, argentés, sous la forme de miroirs antiques et bullés, au Plaza Athénée (Paris) chez Alain Ducasse, ou bien chez des particuliers qui apprécient la magie et la patine de l’ancien. Saint-Gobain et la Verrerie de Saint-Just ont été mécènes d’une exposition exceptionnelle sur le vitrail contemporain à la Cité de l’Architecture (Paris) pendant l’été 2015.

Le verre soufflé à la bouche par la Verrerie de Saint-Just

Nos stories à travers le monde