Saint-Gobain au temps des cathédrales

Pour le Millénaire de la cathédrale de Strasbourg, de nouveaux vitraux conçus par l’artiste Véronique Ellena avec le maître-verrier Pierre-Alain Parot ont été inaugurés lors des Journées du Patrimoine en septembre 2015. Saint-Gobain a réalisé l’impression sur verre des 40 panneaux des deux baies.
Réalisation
Toutes les stories
Des vitraux Saint-Gobain pour célébrer un millénaire
Le vitrail contemporain, tout un art
Le photomontage de 7,8 m de hauteur conçu par Véronique Ellena et Pierre-Alain Parot, a été imprimé sur dalle de verre à Glassolutions Deggendorf grâce à la technologie PICTUREit. Pour la seconde peau qui magnifie cette première étape, la Verrerie de Saint-Just a fourni du verre soufflé. Côtoyant des vitraux du XIVème siècle, cette œuvre novatrice représente un hymne à la nature et à l’humanité.

Plus de limites à l'impression sur verre

La solution PICTUREit utilisée pour les vitraux de la cathédrale de Strasbourg est une impression digitale sur verre d’émaux recuits à haute température. Une technique qui permet d’appliquer de façon permanente et inaltérable des motifs, photos et textes sur tous types de vitrages. 

Elle a été dévoilée, pour la première fois dans un bâtiment classé, en juin 2013. La cathédrale Saint-Étienne de Cahors (France) inaugurait alors les vitraux de l'artiste Gérard Collin-Thiébaut, produits par le site Glassolutions de Deggendorf (Allemagne) en association avec l’atelier Parot. 

Une collaboration renouvelée

Cette collaboration a été renouvelée pour la cathédrale Saint-Gatien de Tours (France) en 2014: Glassolutions France a produit 300 m² de vitraux contemporains grâce à CREA-LITE COLOR, une autre solution d’impression sur verre. 

CREA-LITE est obtenu par formage d’un verre clair ou teinté. Dans un premier temps, à partir d’une photo ou d’un fichier numérique, un moule est fraisé avec un relief personnalisé. Le verre est ensuite placé sur le moule et porté à haute température. Le thermoformage se fait progressivement: le verre vient épouser par gravité le relief 3D du moule puis est trempé. CREA-LITE peut alors être coloré par la technique d’impression sur verre: des poudres sont déposées sur la surface et vitrifiées lors du cycle de la cuisson au four.

Crédits:

© Patrick Hertzog / AFP

© Atelier Parot

Nos stories à travers le monde