Synergie pour une seconde vie

02/10/2020

POINT.P et Saint-Gobain Vitrage Bâtiment s’associent en France afin de collecter et de valoriser les fenêtres en fin de vie.

Mis en place au sein de 4 agences POINT.P dans le département du Nord ainsi qu’à Reims, un nouveau dispositif permet aux artisans de déposer leurs fenêtres entières directement en agence pour que le verre soit récupéré, transformé sous forme de calcin et réintroduit dans la méthode de fabrication de verre plat de Saint-Gobain Vitrage Bâtiment. L’objectif commun est d’améliorer le processus de traitement des déchets du bâtiment en France. POINT.P et Saint-Gobain Vitrage Bâtiment contribuent à rendre la fabrication du verre plus vertueuse et respectueuse de l’environnement tout en simplifiant les démarches des artisans.

Le recyclage du verre plat, un enjeu de taille

Alors qu’en France la valorisation des déchets atteint environ 56 % pour l’ensemble de la branche, seuls 5 % du gisement total de verre plat issu de la déconstruction et de la rénovation est aujourd’hui valorisé ou recyclé. Cela représente à peine 10 000 tonnes de verre plat. 

Pourtant, augmenter la part de calcin (débris de verre) utilisé dans la fabrication du verre, grâce au recyclage, représente aujourd’hui un enjeu majeur sur le plan environnemental. Cela permettrait de réduire significativement les émissions de CO2 lors du procédé de fabrication et d’économiser les matières premières naturelles majoritairement utilisées dans la production de verre plat, tel que le sable. En effet, on estime que l’utilisation d’une tonne de calcin réduit les émissions directes de CO2 de 300 kg et permet d’économiser 1 200 kg de matières minérales neuves.

Aujourd’hui, les vitrages Saint-Gobain sont déjà composés à 30 % de calcin, mais l’objectif du Groupe est d’augmenter cette part à 50 % d’ici à 2025. Pour cela, l’enjeu est de trouver de nouvelles sources de calcin, notamment grâce à la valorisation des fenêtres en fin de vie. Cependant, le verre réutilisé dans la fabrication de verre plat doit impérativement être non pollué, et donc en parfait état, pour éviter de rendre le verre impropre à la consommation. 

Créer une économie circulaire du verre

Dans cette optique, POINT.P Nord et Saint-Gobain Vitrage Bâtiment ont mis en place un partenariat local afin d’organiser la collecte et la valorisation des fenêtres en fin de vie. L’objectif est d’inciter les artisans à venir déposer leurs vitrages intègres directement dans leur agence POINT.P, plutôt qu’en déchèterie. Ceux-ci sont stockés sur des chevalets prévus à cet effet afin de ne pas les endommager, puis pris en charge par un partenaire local qualifié qui s’occupe de séparer les matériaux, traiter et valoriser le verre, avant de le livrer à l’usine Saint-Gobain située à Aniche.

Ce service de récupération présente de nombreux avantages pour nos clients. . Il leur permet de se conformer facilement à leurs obligations légales de gestion de leurs déchets, tout en leur faisant gagner un temps précieux en évitant un passage en déchèterie. C’est donc à la fois simple et économique.

Des premiers résultats concluants

Le service de récupération des fenêtres est opérationnel depuis la fin du mois de juin 2020 dans 4 agences POINT.P du département du Nord (Aniche, Cambrai, Douai et Prouvy) ainsi qu’à Reims, et séduit de plus en plus d’artisans.

Après un premier mois d’activité, une cinquantaine de fenêtres ont déjà été collectées, soit une tonne de verre recyclé, 

Cette collecte doit s’inscrire sur la durée et l’enseigne envisage d’étendre la collecte à d’autres agences POINT.P supplémentaires de la région dès 2021. 

Les deux partenaires se donnent pour objectif de collecter 6 millions de fenêtres à horizon 2050.