Récupérer et recycler pour créer des villes plus durables sont des enjeux majeurs du secteur du bâtiment et donc du vitrage. Découvrez comment Saint-Gobain déploie son savoir-faire pour limiter les déchets et favoriser une économie circulaire devenue indispensable dans un monde de plus en plus urbanisé.

©Marcel van der Burg/SGIMB Glassolutions SA
​​​​​©Marcel van der Burg/SGIMB Glassolutions SA

Incontournable dans la construction, le vitrage ne cesse d’évoluer, répondant aux nouveaux usages et aux exigences environnementales. C’est notamment la récupération de verre en fin de vie et l’utilisation de calcin dans le procédé de fabrication qui permettent à la fois de préserver les ressources, limiter les émissions de CO2, mais aussi de créer des solutions innovantes.

Récupérer les vitrages sur les chantiers de rénovation pour les transformer en calcin et les intégrer aux matières premières dans les fours : la pratique existe depuis longtemps chez Saint-Gobain. Désormais le marché du traitement des déchets de la construction se structure. En France par exemple, le réseau Glass Recyclage propose une solution en boucle fermée pour recycler les vitrages en fin de vie, grâce à un réseau national de « démanteleurs » qualifiés. L’objectif : intégrer dans les floats une quantité maximale de calcin. Car l’utilisation de ce calcin abaisse la teneur en carbone du nouveau verre fabriqué et contribue ainsi à améliorer la performance énergétique des bâtiments. Il limite en outre les consommations globales d’énergie pour le chauffage, la climatisation et l’éclairage des bâtiments, tout en apportant confort thermique et visuel aux occupants.

Autre exemple à Stockholm, où l’ensemble des vitrages démontés lors d’un projet de rénovation de bâtiment tertiaire a été recyclé dans nos usines, donnant vie à une solution à haute performance énergétique : le COOL-LITE XTREME 70/33 intégré dans les vitrages isolants fabriqués par Glassolutions BALTIKLAAS. Aux Royaume-Uni et en Allemagne, le marché du recyclage des vitrages en fin de vie se structure également s’inscrivant dans la feuille de route de neutralité carbone à 2050.

Lire notre Story : Le cercle vertueux de l’économie circulaire