Face à l’enjeu du changement climatique et aux risques liés à l’augmentation moyenne des températures, Saint-Gobain a l’ambition de favoriser l’émergence d’une économie bas-carbone dans les pays où il est présent. Concrètement, l’objectif est d’aider ses clients à réduire leurs émissions de CO2 grâce à l’utilisation de ses produits et ses solutions ou en réduisant l’impact carbone de leur production.

Changement Climatique

Impact Carbone


UNE STRATÉGIE FONDÉE SUR LA VISION D’UN MONDE PLUS DURABLE


Chez Saint-Gobain, nous déployons toutes nos forces pour participer à créer une économie avec un impact environnemental aussi réduit que possible. Nous nous sommes engagés à l’horizon 2025 à réduire de 20 % nos émissions de CO2, de 50 % nos déchets non valorisés, ou encore de 80 % nos rejets d’eau industrielle. Nous avons pris l'engagement d'atteindre zéro émission nette de carbone d'ici à 2050, conformément aux scénarios de réchauffement de + 1,5 °C et aux préconisations des dernières études climatiques. Pour ce faire, nous avons publié une feuille de route avec un plan d’action et des objectifs intermédiaires et ambitieux de réduction de nos émissions à horizon 2030 :

  • Réduction de 33% des émissions des scope 1 et 2 en absolu par rapport à une base de référence de 2017
  • Réduction de 16 % des émissions de scope 3 par rapport à 2017.
Les grands groupes doivent être des militants infatigables du développement responsable et durable, conscients que leur taille et leur rayonnement mondial offrent une tribune rare pour défendre ces valeurs.
Pierre-André de Chalendar
Président de Saint-Gobain

La réduction de l’impact carbone de nos solutions s’articule autour de trois axes majeurs :

  1. Un prix interne du carbone pour accélérer la transition vers des technologies bas carbone
  2. Des programmes d’innovation et de R&D pour coordonner et amplifier les efforts consacrés à l’amélioration des procédés de fabrication, réduire les consommations d’énergie et assurer la transition vers l’utilisation d’énergies décarbonées ;
  3. La maîtrise du scope 3  afin d’identifier les principaux facteurs d’émissions et réduire l’impact global des produits.

POUR LIMITER LES EFFETS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Face au changement climatique et aux risques liés à l’augmentation des températures, Saint-Gobain doit favoriser l’émergence d’une économie bas-carbone capable de préserver le bien commun. 
Cela passe d’abord par l’apport d’une réponse directement au cœur de nos métiers, par le développement de produits et solutions favorisant l’efficacité énergétique et la réduction des émissions de CO2.
Nous devons également continuer à réduire l’empreinte carbone de nos activités de production pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Dans cette optique, un programme de R&D dédié coordonne et amplifie les efforts d’amélioration de procédés de fabrication. Deux prix internes du carbone ont été instaurés (75€/tonne d’eq. CO2 pour les investissements, 150€/tonne pour les projets de R&D) afin d’encourager l’utilisation des technologies bas-carbone. 
Notre groupe est un acteur engagé pour le climat, conscient que cet enjeu nécessite la coopération des Etats, des entreprises et de la société civile autour d’un cadre international exigeant. Nous soutenons notamment les recommandations de la Task Force on Financial Disclosure (TCFD) et nous adhérons aux Science-Based Targets (SBT) depuis 2018. Nous nous positionnons comme un accélérateur du déploiement de la construction durable par notre participation aux Green Building Councils (GBC), un réseau d’acteurs agissant pour créer des bâtiments durables qui limitent l’impact du secteur sur l’environnement.


Autres impacts environnementaux

Notre ambition est de garantir la préservation de l’environnement et d’offrir à nos clients la plus grande valeur ajoutée avec un impact environnemental minimal. Nous nous sommes donc fixé deux objectifs : zéro accident environnemental et la réduction maximale de l’impact de nos activités sur l’environnement grâce à nos actions sur cinq enjeux majeurs : 

  • Une politique de gestion durable des ressources par un minimum de résidus de production, la réutilisation, et l’intégration d’un maximum de contenu recyclé dans nos produits,
  • Une réduction de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre de nos procédés industriels, de nos infrastructures et de nos transports grâce à nos programmes d’excellence industrielle (WCM), à l’implication de tous les opérateurs, au partage de bonnes pratiques…
  • Une réduction des prélèvements d’eau pour tendre vers le « zéro rejet » d’eau industrielle, en commençant par les zones de stress hydrique et en veillant à ne pas concurrencer l’accès à l’eau potable des populations locales, 
  • Préserver, restaurer, renforcer et valoriser la biodiversité de tous nos sites,
  • Anticiper et traiter les facteurs de risques liés aux accidents environnementaux et les nuisances.

Notre charte et notre politique EHS, ainsi que nos politiques gestions de l’eau et biodiversité ont pour objectif de limiter l’impact négatif de ses opérations et de ses produits sur l’environnement, tout en évitant de générer de nouveaux impacts négatifs pour d’autres milieux naturels et/ou pour d’autres parties prenantes.


LES CHIFFRES

  • 2 412 GWh de consommation d’énergie renouvelable en 2020 (achats d’électricité, électricité produite sur site et biomasse)
  • -31,5% de rejets aqueux en 2020, dans l’objectif de réduction de 80% entre 2010 et 2025
     

EN SAVOIR PLUS